Les P'tites Mains Dans les Grandes

Une association pour le soutien et la richesse du lien enfant-parent.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au coeur des émotions de l'enfant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cla78

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 39

MessageSujet: Au coeur des émotions de l'enfant   Mer 2 Déc - 10:24

Bonjour !

J'ai commencé à lire Au coeur des émotions de l'enfant d'Isabelle Filliozat hier soir dans les transports en commun. Je le dévore, j'ai continué ce matin, et j'en suis à la page 116.
Au fur et à mesure de ma lecture, des questions me viennent, et j'aimerais les partager avec vous, afin d'avoir votre avis, de lire vos expériences, et de les confronter avec mon avis et mes expériences. Tout ça si vous êtes d'accord bien sûr ! Ca me permettra d'avancer...

Mon petit Nils a bientôt cinq mois.

Isabelle Filliozat écrit : "Un tout petit bébé pleure parce qu'il a un besoin ou parce qu'il cherche à dire quelque chose. Assurez-vous tout d'abord que ses besoins sont satisfaits. S'il continue de pleurer, écoutez-le simplement". Elle écrit par ailleurs qu'il ne faut pas chercher à faire taire les pleurs, mais au contraire les favoriser pour que l'enfant se sente libéré.
Concrètement, quand mon petit garçon pleure, que je l'ai pris dans mes bras et que je me suis assurée que ses besoins sont satisfaits, dois-je le reposer et accompagner ses pleurs (en lui parlant, en le regardant, en lui tenant la main, en lui caressant les cheveux par exemple) ? dois-je cesser de le bercer, de le consoler, de le câliner, puisque ça risquerait de minimiser ses émotions ?

Un peu plus loin dans l'ouvrage, Isabelle Filliozat écrit à propos de la sucette (ou tétine). Elle écrit exactement ce que j'ai toujours pensé de la tétine : "Quand un bébé pleure, les parents disent volontiers qu'il a besoin de sa sucette pour s'endormir, pour se calmer. En réalité, les parents ne supportent pas les cris de l'enfant, ils lui demandent donc de se taire".
J'ai toujours considéré et appelé la tétine comme un "tais toi". Cependant, Nils a une tétine à la crèche, et à la maison. Il a du mal à s'arrêter de téter au sein. Il tétouille jusqu'à s'endormir la plupart du temps. Ca arrive parfois qu'il s'arrête sans pour autant s'endormir. Hier soir, je l'ai pris dans mes bras jusqu'à ce qu'il s'endorme. Il avait sa tétine. Il tétouille jusqu'à être dans un sommeil vraiment profond.
D'après I. Filliozat, nous interprétons le besoin "comme étant de succion. Vous lui donnez une sucette. Vous apprenez à votre enfant à avoir besoin de quelque chose dans sa bouche dès qu'il vit une émotion. Plus tard ne risque-t-il pas d'avoir tendance à grignoter ou à se ronger les ongles chaque fois qu'il sera ému ?".
J'ai rongé mes ongles pendant 17 ans et il m'arrive encore de ronger certains de mes ongles (ça ne me plaît évidemment pas). Je n'aimerais pas que Nils ronge ses ongles quand il sera plus grand. Mon homme a un peu tendance à lui fourrer la tétine dans la bouche dès qu'il pleure. J'avoue qu'il m'arrive parfois également de commencer par ça, c'est une solution de facilité...
Que pensez-vous de la tétine ? Vos enfants en ont-ils une ? pourquoi oui ou pourquoi non ?

Merci d'avance pour vos réponses, réactions, remarques, etc. !
Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astrid
Invité



MessageSujet: Re: Au coeur des émotions de l'enfant   Mer 2 Déc - 17:32

Bonjour,

"... Concrètement, quand mon petit garçon pleure, que je l'ai pris dans mes bras et que je me suis assurée que ses besoins sont satisfaits, dois-je le reposer et accompagner ses pleurs (en lui parlant, en le regardant, en lui tenant la main, en lui caressant les cheveux par exemple) ? dois-je cesser de le bercer, de le consoler, de le câliner, puisque ça risquerait de minimiser ses émotions ?..."
Qu'as-tu envie de faire dans ces moments-là? Et lui, a-t-il besoin d'être dans tes bras ou préfère-t-il être dans son lit avec toi à ses côté, assis près de toi, ...? Acceptes-tu de l'entendre pleurer sans intervenir (câlin, bercement, tétée, ...)?

J'ai trois enfants et chacun réagit (ou a réagit lorsqu'il était petit) differement lorsqu'il pleure. Leurs besoins et moyens d'expression ne sont pas les mêmes. Mais j'ai remarqué une chose, c'est que s'ils ont vraiment besoin de pleurer, de décharger certaines émotions, mes interventions ne peuvent les en empêcher. Quoique je fasse, ils pleurent jusqu'à ce qu'ils n'en aient plus besoin. Si je suis "apte" à les écouter, je reste près d'eux. Si je sens que je ne supporte pas les pleurs (les cris parfois) je leur dit et m'éloigne. Dans ce cas, où les pleurs s'intensifient et j'interviens physiquement (câlin, bercement, paroles rassurantes, ...), où ils gèrent seuls et se calment dès que ça va mieux.

Mon fils de 6 ans est un enfant qui a toujours eu besoin de manifester très bruyamment ses émotions. Aussi petit soit-il, il a besoin de décharger régulièrement et en n'importe quelle circonstance. Pas facile d'être à l'écoute chaque fois qu'il en a besoin. J'adapte ma réaction en fonction de ses besoins mais aussi en fonction de ce que je vais être capable "d'entendre", de supporter. Je ne suis pas réceptive 24h/24, 7j/7. Je fais de mon mieux.

Concernant la tétine, mes enfants n'en on pas eu. Je ne suis pas particulièrement pour, ça me fait penser à un bouchon que l'on met dans la bouche de l'enfant pour ne pas l'entendre.
Par contre, pour un bébé pas allaité qui a besoin de têter souvent, cela peut être une réponse.
Certains enfants n'ont pas de tétine mais ne sont pas écoutés pour autant. Difficle d'avoir un avis tranché.

Astrid
Revenir en haut Aller en bas
cla78

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 39

MessageSujet: Re: Au coeur des émotions de l'enfant   Jeu 3 Déc - 8:45

Merci Astrid !
Toutes ces expériences, remarques, etc., me permettent d'avancer, merci infiniment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au coeur des émotions de l'enfant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au coeur des émotions de l'enfant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un cadre fleuri pour un enfant de 2 ans
» LE SOUFFLE AU COEUR
» Mon enfant va se faire opérer : Comment lui expliquer ?
» J'ai le coeur gros
» exclure un enfant de maternelle???dsl long

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les P'tites Mains Dans les Grandes :: Le temps d'Etre :: Naître et se découvrir "parent"-
Sauter vers: