Les P'tites Mains Dans les Grandes

Une association pour le soutien et la richesse du lien enfant-parent.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Discussion(s) avec mon homme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cla78

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 39

MessageSujet: Discussion(s) avec mon homme   Jeu 25 Mar - 12:23

Bonjour !

Hier soir, grande discussion avec mon homme car j'ai suggéré comme cadeaux pour mon anniversaire beaucoup de livres autour de la bien-traitance.

Il prenait des exemples concrets et me demandait comment il fallait réagir :

- Je trouve Nils en train de dessiner sur un mur. Que fais-je ? Je suggère de lui dire qu'apparemment il a besoin/envie de dessiner, que ça ne me plait pas trop qu'il dessine sur un mur (mais comment expliquer pourquoi ?), que nous pouvons trouver un autre support plus adapté sur lequel il pourra dessiner, et éventuellement lui proposer de nettoyer le mur (sans lui imposer) pour réparer. Renaud était très sceptique et disait que notre première réaction serait de nous énerver. Et puis il me demandait ce que je ferais si Nils recommençait à dessiner sur les murs. Je crois que s'il recommençait, je finirais par acheter un support mural sur lequel il pourrait dessiner, mais le voudrait-il ?

- Nils apporte un dessin qu'il vient de faire. Dans la logique "pas de récompense ni de punition", il faudrait ne pas lui dire "Quel beau dessin !", mais alors que dire ? Je sais qu'un enfant ne fait pas un dessin pour être forcément félicité, et qu'on peut accueillir ce dessin parlant avec l'enfant de ce qu'il a dessiné. Renaud était très démuni de ne pouvoir féliciter ni encourager son petit garçon... et moi aussi un peu. Renaud me disait : si à l'école Nils fait un dessin et que son professeur lui dit que le dessin est très beau, et qu'arrivé à la maison nous ne disons pas qu'il est très beau, que va-t-il penser ? "mes parents ne trouvent pas que ce dessin est beau, ils n'aiment pas ce que je dessine" ?

Qu'en pensez-vous ? comment réagiriez/réagissez vous à ce genre de situation ?

Comment mettre en pratique dans la vie de tous les jours ce qui nous est suggéré dans nos lectures ?

Merci pour vos suggestions/témoignages/remarques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie
Admin
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 27/11/2009
Age : 38
Localisation : Seine et Marne

MessageSujet: Re: Discussion(s) avec mon homme   Jeu 25 Mar - 15:05

hum hum... copié collé Wink

Ecoute, à l'heure qu'il est on ne sait pas comment va grandir Nils, ce qu'il va faire, ces futures découvertes...etc. Dessinera-t-il vraiment sur les murs? peut-être pas, ou bien il fera quelque chose d'autres que vous n'auriez jamais imaginé. Dur dur de prévoir quoi faire sur des cas de figure éventuels, hypothétiques...

Pour ma part, je pense que l'éducation (quelqu'elle soit, mais je préfère la penser bienveillante) de nos enfants, leur accompagnement, ne commence pas dès lors qu'ils savent marcher ou bien tenir un crayon ou encore parler. C'est quelque chose qui est inscrit au plus profond de nous-mêmes, parents, et peut-être même (voire sûrement)avant que notre enfant voit le jour. De là, notre accompagnement à ses côtés est déjà empreint d'un tas d'idées, de philosophie, de convictions, de modèles que nous suivons ou avons en tête, et même dont nous n'avons pas conscience. Notre attitude auprès du nourrisson, notre capacité à l'écouter à le respecter, à le soutenir est une base pour tout le reste, base dans certains cas à peaufiner, ou bien à améliorer, voire à adapter.

Tout ça pour dire que si Nils dessine un jour sur les murs, soit il aura perçu de vous en amont cette liberté d'expérimentation tolérée, soit il cherchera à affirmer autre chose, passera un message de manière indirecte...
Je pense qu'un enfant expérimente dans un cadre bienveillant et sécurisé mis en place par ceux qu'il côtoie, ceux-là même qui lui veulent du bien. Alors faisons-nous confiance ?! Et surtout, comme nous ne sommes pas parfaits, je pense qu'il est important que nous, parents, nous nous laissions cette possibilité de nous tromper, de revenir sur nos actes, de nous excuser auprès de nos enfants sans avoir peur de perdre un je-ne-sais-quoi d'autorité ou autre... Au contraire, je pense que la simplicité, l'honnêteté et la transparence permet la mise en place de véritables relations de confiance.
Un enfant expérimente c'est sûr, mais malheureusement pas toujours : seulement si on a su préserver cette capacité chez lui. Cela signifie un peu alors, que l'on accepte ce qui pourrait venir et ce qu'on aurait jamais imaginé...c'est là d'ailleurs la force de leur expérimentation je trouve!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parent-enfant.bbactif.com
cla78

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 39

MessageSujet: Re: Discussion(s) avec mon homme   Jeu 25 Mar - 15:17

Je suis désolée pour le copier-coller mais je pense que ce sujet peut autant intéresser les personnes qui se rendent sur ton forum que celles qui se rendent sur le forum de Maternage et Attachement.

Quant à ta réponse... merci !

Seulement, elle ne me satisfait pas totalement Razz
Je trouve tout cela très théorique et pas forcément facile à appliquer.
Je suis entièrement d'accord avec tout ce que tu dis, mais ça ne m'aide pas forcément à répondre à mon homme qui, s'il me donne des exemples concrets, a besoin que je lui réponde par du concret...
J'ai moi-même du mal à formuler les messages que je souhaite lui faire passer, alors trouver des exemples concrets aide un peu, même s'il n'y a pas de solution "prête à l'emploi".

C'est pourquoi je suis curieuse de l'expérience de chacun(e), de savoir comment chacun(e) tente d'appliquer la bienveillance, la bien-traitance, au quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie
Admin
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 27/11/2009
Age : 38
Localisation : Seine et Marne

MessageSujet: Re: Discussion(s) avec mon homme   Jeu 25 Mar - 16:07

Mmmm.... je comprends bien...
Ma théorie comme tu dis, qui n'en est pas une (qui serais-je pour amener de la théorie!!) est tout simplement mon avis une fois quelques moments vécus et quelques lectures faites...

Tu veux juste qu'on te site des moments de nos vécus, sachant que cela n'est en rien applicable, et que sorti du contexte on peut interpréter différemment....Wink
Pourquoi pas!

Pourquoi ne pas opter pour des lectures? La véritable nature de l'enfant de Jan Hunt est pas mal en la matière, et donne des exemples.

Ici, la bienveillance se construit pas à pas.
Arthur n'a pas été un enfant très curieux, et je pense que nous y sommes malheureusement pour quelque chose, même s'il y a aussi la nature de l'enfant. Du coup, il n'a jamais posé de grands questionnements quant à ses actes. J'aurais même tendance à lui dire "vas-y! essaie!". Dans notre quotidien, j'essaie le plus souvent de voir les choses de son point de vue. Les fois où je hausse le ton où fais preuve de "toute puissance" c'est que je suis fatiguée. Je considère de manière général l'enfant comme un individu bon. Je ne lui prête aucune mauvaise intention. Je mets en mots bien souvent. J'essaie de lui laisser expérimenter même s'il m'est toujours plus facile d'arriver avec ma propre expérience et de lui donner le résultat de telle ou telle expérience avant qu'il est pu le vivre par lui même!!
Dernier exemple en la matière : on a fait un pele mele, en clouant des clous dans des petites baguettes pour tenir des photos. Il a voulu utiliser le marteau : moi de lui dire c'est trop difficile! Heureusement il a insisté et je me suis dit bah oui après tout qu'il tente il verra bien ce qu il sait faire. J'ai remarqué que bien souvent cela l'aidait à apprécier ses capacités, et après il me refile le boulot! Wink
Il lui arrive de faire des choses avec lesquelles nous ne sommes pas d'accord. Chez le papa, la première réaction est de s'énerver et de faire preuve de cette autorité qu'on connait. De mon côté j'essaie de reformuler ce qu'a voulu faire Arthur (avec son aide). je regarde le contexte (fatigue, émotion, besoin de se défouler...) ce qui m'aide à comprendre le contexte et parfois le geste. Le fait d'être entendu apaise les tensions de part et d'autre...


Colin lui se présente d'un tout autre caractère et tente beaucoup de choses expérimente... il touche à beaucoup de chose. Alors que le papa s'entête à laisser les choses fragiles à,portée de ses mains, je m'attelle à lui dire que ce n'est tout simplement pas de son âge, et m'empresse de mettre ces choses ailleurs si vraiment c'est fragile, ou bien je les regarde avec Colin.

Difficile que de répondre à ton questionnement.
Ce qui m'a aidé c'est de lire plusieurs livres, ce qui m'a permis d'appréhender mes enfants d'une toute autre manière et ainsi mieux les comprendre, eux et leurs gestes.
Si un jour un de mes enfants réalise quelque chose de vraiment inapproprié, interdit ou autre, si je ne suis pas fatiguée, je vais essayer de comprendre ce qui se passe, questionner mon enfant sur ce qu'il recherche, adapter l'environnement à ses besoins et à mes limites...Lâcher prise même parfois sur des trucs simples...

Tes premières réponses ont l'air appropriées, mais y'a que vous qui pouvez y réfléchir..

Pour ce qui est de la punition, je préfère en effet que l'enfant répare, c'est beaucoup plus constructif.
Pour ce qui est de la récompense, j'en sais rien! J'aime bien féliciter mes loulous Smile, peut être mon manque de confiance qui resurgit à ce moment là! Quant au "beau", je n'ai jamais trop compris... Je préfère apprécier et discuter avec l'enfant sur l'effort, la technique, les couleurs que de porter un jugement de valeur sur le résultat. En fait j'ai déjà pu réfléchir à cela dans le cadre de mon métier Wink Un enfant n'est-il pas tout simplement content qu'on s'intéresse à ce qu'il a fait plutôt que de savoir de quelle qualité est ce qu'il a produit?
Pour finir, la différence d'opinion entre l'instit et les parents : l'enfant va se confronter à un tas de divergences, et vous n'allez pas pouvoir toutes les contrer! Je pense que ce qui compte plus que tout pour l'enfant est l'avis de ceux qui lui sont chers...

Vos questions sont tout à fait légitimes : peut-être doivent elles pour l'instant rester qu'à l'état de questions si c'est trop tôt pour trouver des réponses par vous mêmes ? ... Wink

Tu sais quoi, si tu recherches des expériences, tu devrais suggérer ce thème à Astrid pour ses réunions! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parent-enfant.bbactif.com
Amélie
Admin
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 27/11/2009
Age : 38
Localisation : Seine et Marne

MessageSujet: Re: Discussion(s) avec mon homme   Jeu 25 Mar - 16:11

ps : je disais copié collé pour moi même , car je t'ai copié la même réponse!
Tu as raison ce sujet peut intéresser au bien les deux forums Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parent-enfant.bbactif.com
cla78

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 39

MessageSujet: Re: Discussion(s) avec mon homme   Jeu 25 Mar - 16:27

Merci Amélie pour cette longue réponse qui m'apporte beaucoup !
Tu me donnes des pistes pour répondre à mon homme, notamment pour le dessin, je trouve que tu as très bien formulé ce que je n'arrive pas forcément à transmettre comme message !

J'ai en tête un petit exemple, car je suis du genre à laisser Nils expérimenter sans intervenir (bien sûr, le jour où il a attrapé une prise multiple branchée, je ne l'ai pas laissé mettre ses doigts dans les trous pour voir jusqu'où ça irait). Ma belle-mère est très inquiète et a toujours peur pour ses petits-enfants. Elle anticipe trop à mon goût : "Tu vas trop vite ! Attention ! Tu vas tomber ! etc.". L'autre jour, alors que Nils s'intéressait de près à la grille devant la cheminée (il aime beaucoup gratter toute nouvelle matière qui se présente), elle avait peur que la grille ne lui tombe dessus et s'en inquiétait (entre autres, elle l'éloignait de la grille, il y revenait évidemment tout de suite, c'était nouveau pour lui !), je lui ai dit peut-être un peu trop impérativement "Si vous avez peur, il aura peur". Il faudra que j'arrive à lui faire comprendre qu'à force d'empêcher ses petits-enfants d'expérimenter des choses sous prétexte qu'elle a peur qu'il leur arrive quelque chose, soit ils deviendront craintifs, soit ils ne l'écouteront plus (c'est d'ailleurs ce qui arrive avec mes nièces).

Avec Renaud, je lui ai cité un exemple que j'avais lu dans Grandir autrement (ou bien était-ce dans L'enfant et la vie ?) : chez des amis, il y a des bibelots sur la table basse. Je suis partisane de laisser l'enfant toucher et regarder les bibelots avec un adulte (comme tu le fais avec Colin), et Renaud me dit "Ah non ! nous ne serions pas chez nous, nous n'avons pas à imposer notre mode de fonctionnement aux autres qui ne seraient pas forcément d'accord !"... Bien sûr, je pense que si nos amis se montrent réticents à ce que Nils découvre leurs bibelots de cette manière, je respecterai leur réticence, sans les mettre en porte-à-faux vis-à-vis de Nils. Tout cela peut se faire en bonne intelligence, je crois.

Merci encore Amélie !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie
Admin
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 27/11/2009
Age : 38
Localisation : Seine et Marne

MessageSujet: Re: Discussion(s) avec mon homme   Jeu 25 Mar - 16:41

de rien

Pour les grands parents, on a en souvent parlé avec ma mère : elle me dit souvent qu'il prendre en compte qu'eux les grands parents, ne voient pas aussi souvent les enfants que leurs parents, et du coup ils ont peur beaucoup plus facilement car ne savent pas où en sont les enfants dans leur développement. De plus leur réactivité est plus longue qu'avant : ce qui multiplie là encore leur crainte (peur de ne pas arriver à temps, de ne pas réagir à temps..). Ma mère ne manque pas de bonne volonté et de remise en question, mais elle pêche sur quelque chose qu'elle ne contrôle pas trop finalement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parent-enfant.bbactif.com
cla78

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 39

MessageSujet: Re: Discussion(s) avec mon homme   Jeu 25 Mar - 16:44

C'est intéressant ce que tu "dis" là Amélie... merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astrid



Messages : 83
Date d'inscription : 02/12/2009

MessageSujet: Re: Discussion(s) avec mon homme   Lun 12 Avr - 12:31

cla78 a écrit:
Comment mettre en pratique dans la vie de tous les jours ce qui nous est suggéré dans nos lectures ?

C'est une question qui revient souvent lors des réunions. La théorie c'est bien, mais en pratique, pas facile au quotidien! Cela dépend telement de ce que nous sommes, de la façon dont nous avons été éduqués.
Pris sur le vif, nous avons tendance à réagir spontanément. Les émotions prennent le dessus et la théorie s'envole au profit de nos vieux repères éducatifs. Pas facile d'anticiper et d'ajuster nos réactions en fonction de la situation.
Se faire confiance, s'accorder le droit de se tromper, de recommencer, de demander de l'aide. Lire, rencontrer d'autres parents, essayer à nouveau. Tout ça peu aider à accompagner son enfant au quotidien. Mais n'oublions pas que nous ne sommes pas parfaits!
As-tu le livre de Isabelle Filliozat "Il n'y a pas de parents parfaits"? C'est un livre très déculpabilisant. Tu pourrais le suggérer à ton homme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amélie
Admin
avatar

Messages : 1214
Date d'inscription : 27/11/2009
Age : 38
Localisation : Seine et Marne

MessageSujet: Re: Discussion(s) avec mon homme   Lun 12 Avr - 12:48

Ca me fait penser, cla78, qu'à la journée anniversaire de la revue L'Enfant et la Vie j'ai beaucoup pensé à toi et ce post lors de l'atelier Faber et Mazlisch.... A voir si ça te parle...

Je rejoins les propos d'Astrid.

Je pense qu'une fois de plus la Vie nous montre dans ce genre de situation, que rien ne vaut mieux que de vivre soi même par ses trippes, en acceptant les erreurs, et que cela vaut bien toutes les théories du monde. Du coup, je pense aussi à un point important pour moi, à vous de me dire si cela se confirme, c'est qu'à défaut de "contrôler", "faire comme dans les livres" avec nos enfants, c'est de se construire un environnement humain "adapté" c'est-à-dire dans la même philosophie de vie, choisir les personnes ressources qui sauront nous faire réfléchir, nous écouter, nous soutenir quand on en ressent le besoin....Rien de tel me semble-t-il pour faire émerger les solutions que nous portons finalement tous en nous...

Bon courage Cla78!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parent-enfant.bbactif.com
cla78

avatar

Messages : 272
Date d'inscription : 30/11/2009
Age : 39

MessageSujet: Re: Discussion(s) avec mon homme   Lun 12 Avr - 13:31

Merci Astrid et merci Amélie !
C'est pour ça que je suis contente de vous avoir rencontrées les filles !
Je vais acheter le livre de Filliozat et essayer de le faire lire à mon homme (j'ai fini par mettre Au coeur des émotions de l'enfant dans les toilettes dans l'espoir qu'il le feuillette de temps en temps...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussion(s) avec mon homme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussion(s) avec mon homme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vivre avec un conjoint épileptique
» Homme avec une corne sur la tête!
» Mon homme est allé dormir avec une autre...
» Surpris au lit avec une femme mariée, il fuit par la fenêtre
» l'homme au petit cerveau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les P'tites Mains Dans les Grandes :: Le temps d'Etre :: La vie quotidienne auprès de son enfant-
Sauter vers: